35e jour : réparation

Libre pour aimer pornographie

Prière de réparation au Sacré-Cœur (Mère Teresa)

O Cœur Sacré de Jésus, humblement prosternés devant vous, nous venons renouveler notre consécration, avec la résolution de réparer, dans un plus grand amour et une plus grande fidélité envers nous, tous les outrages que le monde vous fait subir.

Nous prenons l’engagement :

Plus vos mystères sont blasphémés, plus fermement nous croirons en vous, ô Cœur Sacré de Jésus !

Plus l’impiété s’efforce d’étouffer notre espérance d’éternité, plus nous mettrons notre confiance dans votre Coeur, unique espoir des mortels.

Plus nombreux sont les cœurs qui résistent à votre amour divin, plus nous vous aimerons, ô Cœur Sacré de Jésus infiniment aimable !

Plus votre divinité est attaquée, plus nous l’adorerons, ô Cœur Divin de Jésus !

Plus vos lois divines sont oubliées et transgressées, plus nous les observerons, ô Cœur très Saint de Jésus !

Plus vos sacrements sont méprisés et abandonnés, plus nous les fréquenterons avec amour et respect, ô Cœur miséricordieux de Jésus !

Plus vos adorables vertus sont oubliées, plus nous nous efforcerons de les mettre en pratique, ô Cœur modèle de toute vertu !

Plus l’orgueil et la sensualité tendent à détruire l’esprit d’abnégation et l’amour du devoir, plus nous nous efforcerons de nous dominer, ô Cœur de Jésus !

Plus la loi sainte du mariage est négligée et violée, plus nous la suivrons avec amour et fidélité, ô Cœur Sacré de Jésus !

Plus le démon s’acharne à détruire la vie de  prière et la pureté des âmes consacrées, plus nous essaierons de garder pure la pureté, chaste la chasteté, vierge la virginité, ô Cœur Sacré de Jésus !

Plus les mères détruisent la présence et l’image de Dieu par l’avortement, plus nous sauverons de ces enfants encore à naître en les faisant adopter, ô Cœur Sacré de Jésus !

O Cœur Sacré, donnez-nous une grâce qui soit si forte et si puissante, qu’elle nous permette de devenir vos apôtres au cœur du monde, et votre couronne dans l’éternité. Amen.

Abonnez-vous
à notre newsletter