13e jour : choisir entre la vie et la mort

Libre pour aimer

Méditation : mourir ou vaincre (1)

Voilà venue l’heure déterminante, je le sais,

L’heure où le cœur choisit et engage son avenir.

Ne pas choisir, c’est encore décider de renoncer.

Au carrefour, il faut opter et orienter ses pas.

Elle est large la voie qui mène à la perdition,

Il est étroit le chemin qui conduit à la vie :

Mourir ou vaincre

Mourir par lâcheté ou vaincre par fidélité à ses hautes aspirations

Etre vaincu  par son péché ou le combattre avec l’aide du Vainqueur éternel

Préférer la tiédeur que Dieu vomit ou renoncer à tout ce qui éloigne du Bien

Désespérer de soi et de Dieu ou se jeter en Dieu et miser sur sa grâce

Doucement sombrer ou désirer ardemment

Ne rien vouloir changer ou se convertir tout entier

Refuser la douleur des arrachements ou embrasser la Croix pour aimer

Se laisser prendre par son orgueil ou recevoir l’humilité de l’enfant de Bethléem

Etre son propre maître ou renoncer à soi

Rester l’esclave d’un sot ou devenir le fils bien-aimé du Père éternel

Se chercher soi ou aspirer à la Vérité de l’Amour

Eprouver des satisfactions immédiates ou jouir de la joie parfaite pour toujours

L’enfer ou le Ciel

(1) « Il faut mourir ou vaincre », telle était la parole que sainte Marguerite-Marie portait en elle-même à l’heure ou elle se battait pour devenir religieuse au monastère de la Visitation de Paray-le-Monial, contre le gré d’autres personnes. (Autobiographie, p. 58)

Abonnez-vous
à notre newsletter