3e jour : je me suis trompé de bonheur

Pornographie Libre pour aimer

Frustration et stress

Dans les addictions, la frustration joue un rôle important. Ce n’est pas seulement une émotion, ou le ressenti d’un manque. C’est l’état dans lequel on se trouve lorsque notre volonté rencontre un obstacle et ne peut avoir accès à l’objet du désir. Plus le degré d’opposition grandit et plus la frustration s’accroît, tout en se colorant de colère, d’une violence intérieure et souvent de tristesse. Ces frustrations se manifestent par de grandes tensions intérieures, parfois accompagnées de tensions ressenties dans les organes génitaux.

La personne veut alors se libérer de la frustration par l’orgasme, l’accession au plaisir souhaité. La consommation addictive est donc vue comme le moyen immédiat et efficace pour mettre fin à toute frustration. En réalité, elle ne fait qu’entretenir le besoin, et donc l’insatisfaction permanente car elle ne résout pas les questions posées par le sentiment de frustration.

 

Accepter la frustration pour progresser

Pour progresser et sortir de l’addiction, la personne devra accepter la frustration comme un moyen de progression.

Par ailleurs, tous les sex-addicts sont dans la nécessité de baisser leur niveau de stress pour pouvoir arrêter. Cela peut passer par un changement de métier ou de mode de travail, changer de ville, de cercle d’amis ou de partenaire. Cesser un comportement addictif signifie adopter une vraie hygiène de vie et revoir son mode de vie et ses priorités.

(d’après Jean-Benoit Dumonteix, les sexaddicts, édition Hors Collection, 2012)

 

Abonnez-vous
à notre newsletter